Cyclone destructeur

Publié le par MClaude

 

Une nouvelle catastrophe s'abat sur la ville d'Angers !

 

Place du champ de Mars

Cirque des frères Bureau après le cyclone

(Photo Archives Départementales du Maine et Loire)

Après une journée marquée par une lourde chaleur, ce mardi 4 Juillet 1905, le ciel s’empourpre jusqu’à devenir couleur d’encre « A 18 h 42 un éclair immense enveloppe la ville suivi d’un formidable coup de tonnerre mêlé de rafales de vent et de pluie diluviennes ».
Le début du cyclone venu de Nantes et se dirigeant vers Tours.
La presse angevine unanime parle « d’un cyclone jamais vu de mémoire d’angevin » [ …]
Tous les quartiers sont touchés. Des poteaux téléphoniques, des réverbères et des arbres jonchent le sol, sur les Boulevards. Monsieur Bouvet Directeur du jardin des plantes précise que « le cyclone 1905 a achevé l’œuvre de la tempête de 1900 ». Un tramway, en service rue Saint-Jacques, a parcouru 150 mètres poussé par le vent malgré ses freins bloqués. En gare d’Angers trois wagons ont déraillé.
Place du Champ de Mars, le cirque des frères Bureau est « complètement aplati ». Belle histoire dans ce moment dramatique, Madame Fernando, Femme d’Auguste, a mis au monde « un charmant bébé » pendant la tempête.
Le lendemain, le régisseur du cirque fait appel aux soldats du 6è régiment du Génie pour aider les artistes à déblayer ce qui reste. Toute la journée, M. Fernando et le clown Po-Paul réinstallent les banquettes en bois pour le public, le spectacle doit continuer.
Deux jours plus tard, le Patriote de l’Ouest lance une souscription publique pour venir en aide aux victimes.

Publication Ouest France

Publié dans Chroniques, ANGERS

Commenter cet article