GIRARD Anne

Publié le par MClaude

Anne GIRARD , sosa 23 est née à Vernoil-le-Fourrier le 15 Mai 1815. Elle est la fille de Michel GIRARD, cultivateur et de Marie BRUERE.

Sa mère Marie BRUERE décède le 25 août 1821 à Vernoil, à l’âge de 47 ans, Anne a 6 ans.
 
Anne épouse à Courléon, le 19 Juin 1837 Marc ROBIN né le 17 Mai 1801 à Vernoil. Il est le fils de Jacques ROBIN, Propirétaire, et de Marie CAILLEAU, présents au mariage.
Marc a 35 ans, il exerce la profession de cultivateur.
Anne est âgée de 22 ans et est sans profession. Elle est domiciliée chez son père à Courléon.
Sont témoins :
- Jacques ROBIN, 39 ans, fermier, frère de Marc
- René LUCE, 33 ans, cultivateur, cousin de Marc
- François GIRARD, 43 ans, cultivateur et Charles GIRARD, 52 ans, fermier, oncles d’Anne.
 
Anne a 25 ans lorsque nait son premier fils Louis, Marc le 18 Octobre 1840 à Courléon.
Anne et Marc se sont installés à Vernoil à la Berthelonnière, où vont naître quatre autres enfants :
- Le 25 Septembre 1843, Marie Gustine, malheureusement, elle décèdera le 21 Août 1844, à 11 mois.
- Le 24 Octobre 1845, Rosalie, Marie.
- Le 10 Novembre 1848, c'est un garçon mort-né, il ne recevra pas de prénom.
- Le 18 Mars 1850, Joseph, François.
- Marie, Rosalie voit le jour à La Bretonnière, le 6 Octobre 1857, sept ans après la naissance de son frère Joseph (mon arrière-grand-mère, sosa 11).
Anne décède le 29 Août 1859 à l'âge de 44 ans à son domicile de La Bretonnière. Elle laisse deux jeunes enfants, Joseph a 9 ans et Marie Rosalie 2 ans.
 
Berthelonnière ou Bretonnière, est-ce le même lieu ?
 
Décédée en plein été, faisait-il chaud cette année là ? Sans doute oui. Anne a été prise de violentes diarrhées, de maux de ventre, elle se sentait faible. Elle disait : " j'ai le ventre qui brasse, ça va passer". Mais non, elle s'affaiblissait de plus en plus et le médecin, qu'enfin ils ont fait venir, n'a rien pu faire, il était trop tard. Intoxication alimentaire, à cette époque, on ne connaissait pas les réfrigérateurs et l'on conservait la nourriture dans des celliers plus frais mais pas suffisamment...
 
Texte de mon imagination, évidemment l'acte de décès ne nous renseigne pas sur les causes, j'ai vérifié les actes de la même époque, pas plus de décès que d'habitude, donc pas d'épidémie.
 

Publié dans ChallengeAZ 2017, ROBIN

Commenter cet article