Instruction

Publié le par MClaude

INSTRUCTION, Ignorants ou illettrés ?

L’instruction chez mes ancêtres paysans est quasiment inexistante. Dans la plupart des actes, on trouve la mention « ne savoir signer ». Jules Ferry étant passé par là, à la fin des années 1800, la situation s’améliore et je commence à découvrir des actes signés.

Ils n'avaient ni le temps ni les moyens de s’instruire. Pour eux la question ne se posait même pas, ils étaient nés ainsi.... Illettrés certainement mais Ils n’étaient pas ignorants pour autant.

Je pense qu’ils avaient une bonne connaissance de leur environnement proche. Ils avaient appris de leurs parents l’exercice de leur métier, ils connaissaient bien la terre qui les faisait vivre. Ils savaient observer le ciel, écouter la nature, le vent, la pluie. Il n’y avait pas de prévision météo mais ils pouvaient prédire le temps. Ils s’adaptaient aux saisons parfois rudes. C’est grâce aux dictons transmis par les anciens qu’ils savaient quand labourer, ensemencer, récolter, élever le bétail….

Tout cela leur était plus utile que ce qu’ils auraient pu apprendre dans les livres….

« On avait plus besoin des enfants lorsque la période des gros travaux arrivait….

Lorsque Jules FERRY rendra la scolarité obligatoire, il aura soin de programmer ‘’les grandes vacances’’ de manière à y inclure les fenaisons, moissons et vendanges, travaux pour lesquels il n’était pas convenable aux parents de se passer de l’aide des enfants. […] L’enfant pouvait, certes, aller tous les jours à l’école exception faite de ceux où l’on tuait le cochon, où l’on enterrait l’aïeul, où l’on allait au pardon…. »

J.L. BEAUCARNOT, Qui étaient nos ancêtres ? « Illettrés ou Ignorants » (p. 242)

Publié dans ChallengeAZ 2017

Commenter cet article