SELLIER Marie

Publié le par MClaude

Marie est née à Noyant le 23 Décembre 1799. Elle est la fille de René SELLIER, Journalier, et de Jeanne SOYER.

Elle exerce le métier de couturière. C’est avec sa mère qu’elle a appris la couture. Elle l’aidait à confectionner les habits pour la famille et réparait aussi ceux qui n'étaient pas suffisamment usés pour être jetés : chemises et pantalons, jupons, corsage, etc…
Elle a quatorze ans lorsque sa mère décède à l’âge de 52 ans, le 7 Novembre 1813. Son père l’envoie travailler dans «les grandes maisons » pour aider à l’entretien du linge. C’est certainement là qu’elle rencontre Louis LORIEUX qui est employé comme journalier.
Ils se marient à Noyant le 20 Octobre 1833. Louis a 36 ans, il est le fils de Louis LORIEUX, ancêtre de la sixième génération, sosa 120, et de Charlotte PAUMIER présents au mariage. Marie a 34 ans.
Sont témoins :
- Urbain Sellier, cultivateur, âgé de 37 ans, frère de Marie
- Urbain CHASLE, cultivateur, âgé de 62 ans
- Louis BOURDOISEAU, cultivateur, âgé de 56 ans
- François CHAUSSEPIED, cultivateur, âgé de 47 ans, domicilié à Méon, cousin de Marie. Il est écrit "à cause de Jeanne SELLIER, son épouse’’, je pense qu'il représentait son épouse sans doute empêchée au dernier moment.

AD49 - Noyant - 1828-1854 -NMD, vue 77

A noter qu’il y a une erreur dans l’acte de mariage :
- Il est inscrit « née deux Ventose, an huit », ce qui correspond au 21 Février 1800. Je cherche sa naissance au 2 Ventose an 8, pas d’acte.
- Je convertis la date du 23 Décembre 1799 qui me donne le deux Nivose an 8 (vue 59).
Ca ne devait pas être évident à l’époque de convertir, pas de logiciel……. il faut toujours vérifier les dates !
 
Louis a maintenant sa propre exploitation, le couple s'est installé aux Cochinières à Noyant. L'euphorie de l'installation est passée et chacun a pris son rythme. Marie ne travaille plus à l'extérieur, elle est toute heureuse de s'occuper de son ménage et continue ses travaux de couture à la maison. Depuis quelque temps, elle se sent toujours fatiguée, faible et elle manque d’entrain. Elle est triste de constater chaque mois qu’il n’y aura pas encore enfant. Les années passent et elle sombre dans une dépression, elle n’a plus goût à rien. Elle n’a toujours pas donné de progéniture à son époux. Elle décède à l’âge de 42 ans, le 8 Mai 1841 à son domicile des Cochinières.
Louis LORIEUX épousera en secondes noces Adélaïde, Justine VIEMONT qui lui donnera sept enfants.
 
Les détails sur la vie et l'état de santé de Marie SELLIER sont purement fictifs

Publié dans ChallengeAZ 2017, LORIEUX

Commenter cet article