Work

Publié le par MClaude

 
Il faut un peu tricher pour la lettre W, je choisis donc WORK pour TRAVAIL
 
Le travail et mes ancêtres.
 
 La plupart de mes ancêtres sont des paysans. Certains possèdent ou louent des terrains pour la culture ou pour élever du bétail. Ils ont du matériel, des bêtes, des semences et du fourrage, ils sont Laboureurs. D’autres qui ne possèdent rien sont Journaliers, ils louent, au jour le jour, leurs services et leurs forces et ne disposent que de leurs bras.
Mes ancêtres paysans passent leurs journées tête baissée à labourer, herser, semer, bêcher et récolter les fruits de leur labeur. C’est un travail incessant pour nourrir leur famille, payer les fermages, les impôts… Les seuls jours de « repos » sont le Dimanche et les jours de fêtes religieuses. Ils s'arrêtent aussi pour célébrer les baptêmes et mariages et  assister aux sépultures.  Mais ils ne s’arrêtent jamais très longtemps car le travail attend, il y a toujours le bétail et la volaille à nourrir, les vaches à traire…
Leurs journées de travail dépendent des saisons, courtes en hiver et plus longues dès que les jours rallongent. En hiver Le travail à l’extérieur est limité par rapport aux conditions météorologiques. Le gel ne permet pas de travailler la terre. Les animaux restent à l’étable mais il faut quand même les soigner. Ils profitent de ces moments pour se consacrer à des travaux d’intérieur, ils réparent ou  confectionnent des outils…
Dès le retour des beaux jours, la nature reprenant vie, les journées commencent dès le lever du soleil. Parfois ils rentrent à la ferme pour prendre une collation qui leur permettra de tenir jusqu’au déjeuner. Lors des très fortes chaleurs,  ils font la sieste (marienne en patois angevin) avant de se remettre au travail jusque tard dans la soirée. Il n’est pas rare qu’on leur amène dans le milieu de l’après-midi de quoi se désaltérer (cidre ou vin que l’on a mis à rafraîchir dans l’eau  du puits). Les enfants aident aux travaux des champs,  il faut aussi mener les bêtes dans les pâtures, les garder et les rentrer… 
Je me souviens lorsque je passais des vacances chez mon oncle et ma tante, de ces journées d'été qui n'en finissaient pas, des journées de battage où les voisins se réunissaient et des repas que l'on partageait. Il y avait aussi les comices agricoles qui réunissaient tous les villageois....
 
Texte réalisé d'après mes lectures et souvenirs
(Qui sont nos ancêtres -JL BEAUCARNOT et Wikipédia)
Collection personnelle. Photos prises à Méon dans les années 1950.Collection personnelle. Photos prises à Méon dans les années 1950.

Collection personnelle. Photos prises à Méon dans les années 1950.

J’ai recensé les métiers qu’ont exercés mes ancêtres (liste non exhaustive) :
- en grande majorité des laboureurs, cultivateurs ou agriculteurs, quelques journaliers et domestiques
- bêcheur
- closier
- huilier
- tisserand
- sabotier
- scieur de long
- aubergiste
Chez les femmes, peu avaient un métier avant le mariage. Elles devenaient cultivatrices si elles travaillaient avec leur mari. Elles s’occupaient du ménage, de la basse-cour et quelque fois du potager. Elles nourrissaient les cochons avec les restes de nourritures…
Il y a eu une couturière, une domestique, une lingère, une cabaretière.

 

Publié dans ChallengeAZ 2017, Métiers

Commenter cet article